Notre Bastide, autrefois appelée Saint Ybars le Neuf est située depuis le IXème siècle au cœur de la Vallée de la Lèze et implantée au milieu d’immenses forêts.

Un château fort y fut érigé en 1241 et subsista jusqu’au XIXème siècle, ses pierres servant à l’édification de la mairie actuelle.

Les anciens fossés qui encerclaient le village sont comblés, laissant place à des boulevards.

L’Eglise Forteresse, classée aux Monuments Historiques, date du XIIème siècle. Son but défensif et militaire est prononcé. Elle fit office de rempart sur une longueur de quarante mètres et ses murs, d’une hauteur de dix mètres, sont très épais, surtout du côté des fossés.

A l’intérieur de l’Eglise, côté nord, se trouve une ancienne Salle d’armes. Ses murs de deux mètres d’épaisseur sont munis de meurtrières.

Au-dessus d’elle s’élevait la Tour Carrée du Donjon, qui est le clocher actuel, dont la partie supérieure est octogonale (1527).

Le portail polylobé de l’Eglise, qui avait été classé en 1957, est surmonté de la statue de Saint Eparche ou Ybars datant du XVIIème siècle.

L’Eglise a été classée dans sa totalité en 1987.

Pendant la Révolution Française, Saint-Ybars fut un centre de résistance pour les Républicains.